[mailto:brialain@gmail.com]
[./page_fidji_palette.html]
[./index_ouverture.html]
[./fidji_3.html]
[./contact.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Pour composer ce genre de tapa, on assemblait plusieurs bandes d'écorce battue (SIKU) ensemble, en utilisant la technique du feutrage. Celle-ci, contrairement au collage, rendait l'étoffe d'écorce beaucoup plus souple et légère. Pour se faire, on humidifiait les bandes préparées et, les posant sur l'enclume de bois, on les battait à nouveau jusqu'à ce qu'elles ne fassent plus qu'une seule pièce; la longueur totale doublant ou triplant celle initiale. En général, la largeur restait toujours à peu près identique et dépassait rarement les 60 cm. Les pochoirs (NDRAUDRAU), découpés dans des feuilles de bananier, de pandanus ou d'hibiscus, étaient appliqués sur l'étoffe ainsi préparée, et tamponnés de colorant. Le pochoir retiré, le dessin désiré apparaissait, pouvant alors représenter la stylisation d'une fleur d'hibiscus, de barringtonia ou prendre toute autre forme géométrique auxquelles une signification ancienne est donnée par les insulaires. Les franges, fréquentes sur les tapa fijiens, découpées dans le sens de la fibre, était faites à l'aide une éclisse de bambou aussi tranchante qu'un rasoir.

Dimensions: 2,23m x 0,60m

To compose this kind of tapa, we assembled several strips of beaten bark (SIKU) together, by using the technique of the felting. This one, contrary to the sticking, give the material of much more supple and lighter bark. To be made, we moistened the prepared strips and, putting them on the wooden anvil, we beat them again until they did not make more than a single detail; the total length doubling or tripling that initial.Generally, the width always remained about identical and rarely exceeded 60 cms. Stencil (NDRAUDRAU), cut from leaves of banana tree, pandanus or hibiscus, was applied to the bark so prepared, stamped of coloring.The stencil was removed, the wished drawing appeared, being able to then represent the stylization of a flower of hibiscus, barringtonia or take quite other geometrical shape to which a ancient meaning is given by the islanders. Fringes, frequent on Fijian's tapa, cut from the sense of the fiber, was made for the help a splint of bamboo as well cuting as a razor.

Size: 2,23m x 0,60m  brialain@gmail.com

Anciennement dans une collection australienne. L'étoffe doit dater du milieu du 20ème.siècle et provenir très certainement du sud des îles du Lau où ces vêtements sont portés lors d'une dance (MEKE), puis accrochés dans l'habitation en temps que décoration.

Formerly in an Australian collection. The tapa cloth has to date the middle of the 20th century and result very certainly from the South of the islands of Lau where these clothes are worn during a dance (MEKE), then hung on in the house at time when decoration.
pagerank